Direction Révolution Sixties à Montréal !

Direction Révolution Sixties à Montréal !

RÉVOLUTION est une odyssée tout en musique qui retrace les idéaux et les aspirations de la fin des années 1960
exprimés dans la musique, le cinéma, la mode et le design.
L’exposition explore les thèmes de la société de consommation, des manifestations contre la guerre du Viêt Nam, des mouvements
pour les droits civils, de la révolution sexuelle, de l’expérimentation du LSD, des concerts légendaires, de la vie communautaire
et de l’environnementalisme.Munis d’un casque d’écoute haute-fidélité qui synchronise son et image selon leur localisation dans les salles,
les visiteurs sont conviés à un voyage immersif innovateur dans les rues de Londres, où la mode ne cesse  de se réinventer ; au cœur des manifestations
du Mai 1968 parisien ; pendant le Summer of Love deSan Francisco ; dans l’ambiance du festival de Woodstock, de l’Osstidcho et de l’Expo 67 à Montréal.

Sue Palmer (née en 1947), tissu Space Walk, 1969, imprimé par Stead McAlpin & Co., Carlisle (Angleterre),
pour Warner & Sons, Baintree (Angleterre). MBAM, collection Liliane et David M. Stewart, don d’Eddie Squires.

Environ 700 œuvres et objets rendent compte du climat social
et culturel de l’époque avec, en bande sonore, les grands succès musicaux internationaux et québécois de l’époque,
des extraits de films phares et des entrevues
de personnalités emblématiques. L’été 2017 au Musée des beaux-arts de Montréal a étét placé sous le signe du Flower Power
et de la rébellion en chansons, avec Montréal et l’Expo 67 au cœur de ces révolutions.

Linda McCartney, Les Beatles chez Brian Epstein, 1967.
Photo © MPL Communication. Reproduit avec la permission de Paul McCartney

Le site Web du Musée des Beaux-Arts de Montréal : www.mbam.qc.ca

1 > Le teaser de l’exposition REVOLUTION au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Jusqu’au 9 octobre.


2 > Film : The Sixties – The Years That Shaped a Generation. Tout l’esprit des années 60. En version originale.


3 > Et en prime 10 pubs Sixties. La plus déjantée : celle pour Heinz Pickles. La N°1.

COMMENTAIRES